Poèmes

A Vif

Quand nous ne sommes que tous les deux
j’arrache toujours en moi ce qui peine à dissimuler
l’épuisement de mes rivières intérieures
et les mimiques les voix les pensées dérobées
tombent sur ton tapis comme de la peau morte
(ne me laissant qu’un timbre monotone
et des gestes semblables à de l’eau que l’on jette au visage)
alors très vite je cherche à refléter Marie les couleurs sur tes cernes
les violents spasmes foulés par l’œil gonflé de la lune
qui te dépouillent de tes cris de jouissance
et le métal qui coule le long de tes oreilles au-dessus de tes lèvres
entre tes narines rougies par la maladie
tout ce métal furieux qui fait de ton visage un nerf
parce que tu sais je t’aime aussi lorsque tu pleures lorsque tu tousses.

Prends-moi dans tes bras Marie
et dis-moi seulement
dis-moi seulement que les miroirs peuvent grandir eux aussi.

***

J’aurais dû naître avec des lèvres de fille
parce qu’elles sont plus commodes pour faire des bisous goutte-à-goutte
et parce qu’on a le droit de les rougir beaucoup
si l’on désire garder pour soi les doutes alors
échangeons nos lèvres Marie
échangeons nos cheveux nos os si tu veux bien des miens
j’ai besoin d’un corps illisible
facilement malléable et qui ne se rompt pas
échangeons nos jambes nos souffles
tout gigote beaucoup trop depuis qu’en moi
quelqu’un me regarde vivre.
Je ne conserverai (si tu n’y tiens pas plus que ça)
que mes yeux de petit garçon
sans lesquels je ne peux voir le monde
lorsqu’il pleure à chaudes larmes ou qu’il fait la grimace.

***

Après toi
il ne restera plus grand chose
à l’exception d’un monde en surbrillance
de ces yeux derrière mes yeux
par lesquels je vois à présent
et de la pleine conscience du temps.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :