Poèmes

LA MISS DU SUBWAY

J’avais le nez dans les ‘teilles
De Sprite et de Coca’,
Et elle soupirait
A chaque regard sur l’horloge.
Puis j’allongeais les billets
Sur l’comptoir,
Alors qu’elle discutait avec sa collègue.
Encore une conversation bidon,
Des causeries, des babillages,
Dont j’me foutais
Complètement,
Mais voilà que ses doigts ont frôlé
La paume de ma main
En m’rendant la monnaie.
« Donc, vous avez compris ?
Qu’elle me demande,
La prochaine fois, si vous voulez que j’vous serve
Faut m’offrir un sac à main. »
Mais je t’offrirais bien
Tout ce que tu veux, à toi,
Et à tes cheveux blonds
Et au reste d’acné que tu caches,
Sous ton maquillage.
La lune, si tu veux,
Parce qu’elle irait foutrement bien
Sur l’arrondi d’ton nez, avec tes yeux,
Ou l’éternité
Dans un autre de ces poèmes
De merde.
Parce que t’es jolie,
Et que tu m’fais marrer,
Et que tu m’plait bien.
« Vous préférez pas un café plutôt,
Ou une pinte
De bière ? »
Elle a souri,
Et j’pouvais voir tout l’éclat d’ses dents
Qui ont souffert
Le calvaire de l’appareil dentaire.
« Hum… le sac à main ! »
Alors j’ai haussé les épaules,
Et j’lui ai offert un dernier regard,
Court-circuit d’mes yeux
Le long d’ses clavicules,
Et je m’suis tiré
Avec ma poche Subway à la main,
En m’disant qu’il fallait maintenant
Que j’trouve un sac
Pour la semaine prochaine.

/By Volk

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :